UA-66502278-1

Message aux acteurs de la délégation APF France handicap de l’Aveyron

L’épidémie de Coronavirus qui touche notre pays est à la Une des médias. De nos discussions souvent. De nos préoccupations. Quelle que soit notre analyse, le virus est là. Il présente un danger. Un danger pour les plus de 70 ans. Un danger pour celles et ceux qui souffrent de difficultés respiratoires, de maladies entraînant des faiblesses immunitaires…

Hier soir le président de la République s’est exprimé. Il a fait part de décisions fortes les crèches, les écoles, les collèges et lycées, les universités seront fermées dès la semaine prochaine. Il indique que les regroupements seront limités. Il incite les plus fragiles d’entre nous à limiter au strict minimum les déplacements et les contacts. L’ambition du gouvernement, relayé par les agences régionales de santé, est simple. Limiter la propagation du virus, éviter un engorgement des hôpitaux et protéger les plus vulnérables d’entre nous.

Aujourd’hui la situation sanitaire exige que nous mettions entre parenthèses la grande majorité de nos activités collectives. Ainsi nos différents ateliers (relaxation, informatique, mini-quine, arts manuels, groupe de paroles, ect), nos actions de sensibilisation sont temporairement arrêtées, ainsi que nos actions ressources (braderie, déstockage et quine). Nos différents groupes initiatives (Handidroits (ex DPSH), accessibilité, sensibilisation…), nos groupes relais vont devoir eux aussi mettre entre parenthèse leur activité ou opter pour des réunions virtuelles. Également sera reporté nos CAPFD et notre Assemblée Départementale.

Adhérents, bénévoles, salariés nous avons su ces dernières années nous mobiliser et œuvrer ensemble pour développer nombre d’initiatives, d’actions, d’animations. Ainsi nous avons développé le lien social, porté haut nos revendications, défendu nos droits, sensibilisé au handicap, lutté contre l’isolement.

Aujourd’hui et dans les jours qui viennent nous allons nous mobiliser à nouveau. Pour rester en lien durant cette période. Pour s’assurer que les questions que nous nous posons trouvent réponse. Pour préparer les projets que nous porterons demain. Aucun d’entre nous ne doit donc rester seul devant ses difficultés, ses questions. La ligne téléphonique de la délégation reste ouverte afin que vous puissiez nous joindre.

Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous prenons aujourd’hui ces décisions. Nous savons qu’elles auront des conséquences sur nos vies sociales. Elles risquent même de renforcer notre isolement. La délégation regarde comment faire perdurer un lien concret entre nous. Mais l’essentiel est désormais de nous protéger, de protéger celles et ceux pour qui les conséquences du virus pourraient être dramatiques.

 

L’équipe de la délégation

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel